P1 V

Enseigner en première primaire est un plaisir car jour après jour je vois les enfants progresser. Même s’ ils ont appris beaucoup de choses auparavant, ils arrivent dans ma classe sans savoir lire, écrire, calculer. Le 30 juin étant une belle finalité à tout ce travail, le plaisir de cette première année est qu’après quelques jours d’école, je peux déjà voir mes petites têtes blondes progresser de jour en jour. Je reste donc émerveillée devant cette évolution journalière. Et lorsqu’en fin d’année un parent vient m’annoncer :  » Vous savez Madame, le soir mon enfant, se couche et lit chaque jour » là est mon plus beau cadeau!

Madame Véronique HEIDERSCHEID